Sciences Occultes
Bonjour,

Merci de vous inscrire sur le forum de Sciences Occultes avant de poster un sujet ou une réponse, cela nous permettra de mieux vous identifier et de connaître vos attentes envers le forum. Pensez à bien remplir votre profil.

Cordialement,
Mercurie


Sciences
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 [Exercice] Exercices de Reiki : Relations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

✟ Administrateurs ✟

avatar
Le profil de ce membre:
✮ Expérience : 60%
✮ Art Pratiquer : Mentalisme / Arts Rouge / Vampirisme (C/P) / Astrologie / Draconia
✮ Année(s) de Pratique : 12 ans
✮ Croyances / Religion : Satanisme
✮ Planète : Mercure
✮ Élément : Terre

☫ Age : 27
☫ Localisation : France
☫ Messages : 824
☫ Art Principal : Vampirisme et Développement personnel.
☫ Réputation : 73
☫ Points Activités : 2677
Féminin Taureau Terre
☯ Je souhaite apprendre : Démonologie / Vampirisme Sanguin (Clinique avancé) et perfection du Voyage Astral / Éthérique
✮ Mes Trophées : -


Rôle

♔ Rôle
x But sur le Forum: Autre
x Présence sur le Forum: Chaque Jour
x Examinateur des forums:

MessageSujet: [Exercice] Exercices de Reiki : Relations   Mer 17 Jan - 19:55

Exercices de Reiki

Relations


Harmoniser le féminin et le masculin en soi

Notre part de féminité nous vient essentiellement de notre mère et notre part de masculinité de notre père.

Pour accepter notre féminité et notre masculinité, il va nous falloir accepter et bien souvent pardonner à nos parents.

Les autres sont le miroir de nous-mêmes et ce que je n’aime pas en eux correspond la plupart du temps à ce que je n’aime pas en moi. Je vous propose donc aujourd’hui un exercice pour accepter notre mère, puis notre père avant d’apprendre à devenir votre propre mère et votre propre père puis de réaliser l’alliance du féminin et du masculin en vous.

1. Pardonner à notre mère, puis à notre père.
- Laissez venir l’image de votre propre mère ou de celle qui vous a servi de mère. Cherchez quelque chose que vous n’aimez pas chez elle. Laissez venir vraiment venir le jugement  sans vous culpabiliser afin de clarifier vos pensées. Par exemple : je ne supporte pas que ma mère dise à mes enfants ce qu’ils doivent faire.

- Maintenant tourner votre regard en vous-mêmes. Cherchez quand vous avez agi ou agissez de la même façon que votre mère dans un passé proche ou ancien. Si je reprends le premier exemple : je cherche quand j’ai pu dire à une autre personne ce qu’elle devait faire.

- Quand vous agissez comme votre mère, de quoi avez-vous besoin en réalité ? Exemple : je peux avoir besoin de contrôler l’autre, ou d’être utile…

- Vous pouvez maintenant chercher de quoi vous avez peur pour vous aider à identifier ensuite le besoin principal caché derrière ce comportement.Exemple : j’ai peur de ne pas être considéré comme quelqu’un d’intelligent  et en fait j’ai besoin d’être reconnu. Ou encore, j’ai peur de ne pas être généreuse et j’ai besoin d’être aimée…

- Donnez-vous ce dont vous avez besoin. (différentes façons sont possibles : 1 se relier à l’égrégore – 2 inspirer le besoin et l’accueillir – 3 trouver la source de ce besoin en soi, y plonger sa conscience pour la faire grandir…)

- Maintenant pouvez-vous pardonner à votre mère ? Vous la comprenez mieux n’est-ce pas ?

- Recommencez avec tout ce qui vous dérange chez votre mère, puis chez votre père.

Devenir ma propre mère
Nous avons un père et une mère biologique, ils ne sont là que pour suppléer à notre mère et notre père spirituels que nous symbolisons pour la mère par la terre, et pour le père, par le ciel.

Ce que notre mère et notre père biologiques nous ont donné représente bien souvent notre vision de ce que spirituellement notre mère ou notre père divin peut nous donner. Prenez conscience que votre mère divine ou votre père divin vous aime d’un amour tellement plus inconditionnel que votre père ou votre mère biologiques.

Nous allons prendre maintenant 5 autres minutes pour nous visualiser comblé par notre mère spirituelle. Et nous laissons venir toutes les qualités que nous attribuons volontiers à la mère : accueil, réceptivité, profondeur… Au fur et à mesure où nous prenons conscience d’une qualité, nous essayons de l’accueillir en nous comme une de nos qualités.

Petit à petit vous prenez conscience que vous pouvez être votre propre mère. Vous avez quitté le ventre de votre mère, vous vous êtes mis debout, vous pouvez vous enfanter vous-même, devenir votre propre mère, vous mettre au monde tout seul.  Et vous décidez de partir seul dans la vie, vous vous portez vous-même sur le chemin de votre vie. Vous vous accueillez vous-mêmes, vous savez vous prendre en charge, vous pouvez compter sur vous-même, vous avez confiance en vous. Visualisez tout ce que vous désirez vous donner maintenant … et visualisez-vous en train de le réaliser.

Devenir mon propre père
Notre père biologique représente notre lien avec notre père céleste, notre père biologique ou terrestre, humain, devient le modèle de notre relation avec l'autorité et, en fin de compte avec Dieu. Sentez la plénitude de l’amour de votre Père céleste. Comprenez que l’expérience de l’autre est le reflet de moi-même et qu’en toute chose l’extérieur est le reflet intégral de l’intérieur.

Prenez conscience des qualités que vous attribuez habituellement au père et au fur et à mesure accueillez-les en vous. Qualité d’action, d’extériorisation, d’autorité, de relation…

Je n’ai plus besoin de rentrer en relation car je suis la relation. Du un je suis devenu le TOUT.

Prenez conscience que vous pouvez devenir votre propre père. Vous savez qui vous êtes et ce dont vous avez besoin, vous connaissez vos limites. Petit à petit vous trouvez pourquoi vous êtes là et vous comprenez tout votre chemin de vie dans le moindre de ses détails. Vous comprenez que la vie vous a fait traverser des épreuves pour vous former à ce que vous avez décidé d’être. La vie vous a fait suivre les études que vous désireriez pour votre formation actuelle. Cessez d’avoir des regrets, des colères, des rancoeurs, vous n’avez pas cessé d’être là où vous le deviez pour vous amener à cette compréhension : je sais qui je suis. Et vous prenez conscience que vous savez qui est chaque personne également. Ils ne sont que vous-même. Le un ou le tout…

Se connecter à sa part féminine
- Se centrer et se mettre dans les symboles si vous êtes initiés au Reiki.

- Connectez-vous avec le HS et le CR à votre part féminine. Laisser votre intuition la guérir : réceptivité, intuition…

- Vous pouvez guérir maintenant toutes les blessures qui vous ont été faites par une femme ou toutes les femmes, et celles que vous vous êtes faites vous-mêmes.

- Connectez-vous maintenant avec le divin féminin en vous et laissez le s’épanouir.

Se connecter à sa part masculine
- Idem. Père – Père divin

Harmoniser la sphère féminine et masculine
- Laisser la part féminine de vous-mêmes et la part masculines de vous-mêmes se rencontrer et fusionner. Comme un mariage de vie entre l’homme et la femme en vous pour qu’ils vivent et grandissent ensemble main dans la main.

La pratique de la communication non violente ou assertive

La communication est le véritable lien du couple et bien souvent cette communication s'appauvrit au fil des années.  

Or si nous ne communiquons pas, nous nous dirigeons tout simplement vers la fin de la relation. Est-ce ce que nous voulons : attendre sans rien faire que cette belle relation petit à petit disparaisse ?

Alors pour nourrir cette relation, nous vous invitons à offrir cette communication et à :

- exprimer qui vous êtes : vos besoins, vos attentes, vos désirs, vos ressentis...
- écouter l’autre sans jugement.

Il est important de dire ce que nous pensons, ce que nous ressentons. La parole si elle est bienveillante peut transmettre une force de vie, de l’énergie qui re-lie à nouveau.

Exercice : où en suis-je de ma capacité à communiquer avec l'autre?
Je me détends profondément tout en respirant tranquillement. Quand je me sens calme, j'accueille mon ou ma partenaire dans ma conscience et je me pose cette question : si je n'avais aucune peur d'aucune sorte (peur que l'autre ne m'aime plus par exemple...) qu'est-ce que j'aimerai partagé avec cette personne ? Est-ce que je suis prête à dire vraiment qui je suis comme un cadeau ? Que sait l’autre de moi si je ne lui dis rien ? Comment peut-il me comprendre?

Qu’est-ce que je suis prête à entendre de l’autre, si je suis persuadée qu’il le fera pour retrouver un lien d’amour avec moi ? Qu’est-ce que je sais de l’autre s’il ne partage pas qui il est ?  Est-ce que je suis prête à recevoir qui il est ?

Parfois nous croyons bien comprendre l’autre parce que cela fait longtemps que nous sommes ensemble. Mais c’est oublier que nous sommes des êtres en évolution, qui changeons en permanence et que ce que nous pensions hier à évoluer, que nous avons grandi… que nos désirs et besoins eux aussi ont changé. Est-ce d’ailleurs que je me connais autant que cela moi-même ? Est-ce que je sais qui je suis dans ma plénitude d’être ? Si je ne me connais pas moi-même, puis-je prétendre connaître et comprendre l’autre, celui-là ou celle-là même avec qui j’ai choisi une relation privilégiée ?

N’est-ce pas un acte d’amour que de se dire et d’accepter avec bienveillance d’écouter l’autre se dire ? D’être prêt à redécouvrir l’autre en permanence tout comme aider l’autre à se découvrir lui-même ou elle-même en permanence ?

Que ressentez-vous quand on ne vous écoute pas ?

Que ressentez-vous quand on vous écoute sans aucun jugement mais au contraire avec bienveillance ?

Quelques règles basiques de communication non-violente selon Rosenberg
Il est important de savoir dissocier les faits de nos ressentis.

Je reçois par mes sens une information (événement ou fait), je l'analyse avec ma pensée et cela crée des ressentis émotionnels et physique. Et bien souvent nous amalgamons les faits et les ressentis.

Je pourrais exprimer :
1. les faits
2. ce que j'en ai pensé et ce que j'en ai ressenti.

Exemple :
1. les faits : lorsque tu es arrivé en retard d'une heure
2. les ressentis : je me suis sentie abandonnée...

Lorsque je m'exprime de cette façon, – au moins mon partenaire sait de quoi je parle – et je reprends la responsabilité de mes émotions.

Pour vous aider, il est important de vous demander qu’est-ce que j’éprouve ou ressens dans telle situation et vous pourriez aussi chercher si vous pouviez trouver une façon de penser à cette information qui ne crée pas de stress ou d'émotion négative. .

Il est probable qu’exprimer vos ressentis ou émotions vous oblige à accepter de montrer votre propre vulnérabilité, mais qu’est-ce que je donne à mon partenaire si je ne lui offre pas qui je suis vraiment dans ce qu’il y a de plus tendre, de plus fragile en moi ?


Il est important également d’exprimer ce qui va bien. Lorsque tu fais ou dis cela, je me sens … enthousiasme, heureuse… Comment l’autre peut-il savoir vraiment ce qui me plaît, ce que j’aime si je ne l’exprime pas ?

Reprendre la responsabilité de mes sentiments : utliser le message "je" Sentez-vous la différence entre:  "tu me mets en colère" et  "je suis en colère"  ?
"Tu me mets en colère" implique que c'est de la responsabilité de l'autre et qu'il a un pouvoir sur moi : il est capable de me mettre en colère. Le "tu" est accusateur et agressif.

"Je suis en colère" implique que je suis responsable de mes émotions : en effet, l'autre n'a pas la télécommande de mes hormones et ne peut donc pas me mettre directement en colère. Je me mets en colère toute seule car il y a certainement en moi quelque chose qui est blessé.

Exprimer nos besoins
J’exprime les faits (sans aucun jugement), ce que je ressens et je communique mon besoin.

Exemple : lorsque tu rentres tard tous les soirs, je me sens seule parce que j’ai besoin de plus d’instinct d’intimité avec toi.

Comment l’autre peut-il me connaître et m’aider à combler mes besoins si je ne lui communique pas ? Les femmes, d’une manière générale, ont beaucoup plus de difficultés à exprimer leur besoin.

Demander ce qui contribuerait à notre bien-être
Les faits + ce que je ressens + parce que j’ai besoin de… + ce que j’aimerai

Exemple : lorsque tu rentres tard tous les soirs, je me sens seule parce que j’ai besoin de plus d’instant d’intimité avec toi. J’aimerai bien qu’au moins nous passions un soir par semaine ensemble, je me sentirai plus proche de toi

Attention, lorsque nous demandons quelque chose, il faut être prêt à recevoir un refus.

Maintenant apprenez à écouter l’autre de la même façon.
Quand je t'écoute, j’entends ce que tu observes : les faits, ce que tu en penses, ce que tu ressens, ce que tu désires et ce que tu demandes.



Il est important lorsque nous écoutons, de toujours nous demander : qu’est-ce qu’il ou qu’elle veut me dire ? Qu’est-ce qu’il ou elle ressent ? De quoi a-t-il vraiment besoin ?

L’écoute est un beau cadeau à offrir à celui que l’on aime et qui peut sans cesse nous étonner. Croire connaître l’autre, c’est enliser ou enkysté notre relation. Alors que sa réalité peut sans cesse nous étonner. L’autre est toujours un être en changement, en évolution, comme un nouveau monde à découvrir . Accepter que l’autre ne soit pas jamais tout à fait là où l’on pense qu’il ait, accepter de se laisser surprendre encore et encore, le regarder avec un regard neuf et plein d’amour et de respect sont des beaux cadeaux à offrir.

Guérir notre lignée

Qu'est ce que je porte et qui finalement ne m'appartient pas? Je suis anxieuse, ma mère est anxieuse, son père l'était...Cette anxiété est-elle vraiment à moi? Pourquoi est-ce que j'utilise l'anxiété? Si je guéris toutes les personnes anxieuses qui me précédent et ma relation à ces personnes, que se passe-t-il?

Méditation guidée pour soigner votre lignée :
- se centrer

- demander à être un pur canal Reiki pour que l’énergie coule sans que notre personnalité ou notre égo interfère. Demander à nos guides, aux grands maîtres que l’énergie coule en abondance pour nos ancêtres pour le plus grand bien de tous ainsi que pour le bien des générations futures.

- Activer HSZSN et SHK avec l’intention de créer un pont de lumière entre les différentes générations de votre lignée. Quand vous sentez ce lien, activez CKR ou DKM. Et laissez l’énergie couler et aller où cela sera le mieux pour chacun. Certains ancêtres peuvent se présenter à vous… laissez l’énergie couler vers eux et regardez-les avec amour et respect.

- Soyez présent à tout ce que vous ressentez, pensez… et laissez-vous guider.

- Remercier le Divin, vos guides, maîtres ... de vous avoir aider.

- recommencez ce soin jusqu’à ce que vous vous aperceviez qu’il y a des changements.

Je vous conseille de faire ce soin 21 jours de suite.

Entrer en relation avec autrui.

Quels sont les liens que j'ai à l'égard d'autrui, comment je regarde les personnes qui m'approchent, comment j'entre en relation et accueille cet autre ?

Adrien, jeune adolescent vient me consulter en partie pour un problème de solitude : "au collège, je n'ai pas d'amis, je suis toujours seul. De toute façon, ils sont tous nuls!... Comment se fait-on des amis?"

Alice, elle, a toujours beaucoup d'amis et de copains autour d'elle.  A chaque fois, qu'elle aborde une personne nouvelle, c'est comme si elle rencontrait un nouveau monde et cette personne a tellement à lui apprendre, à partager. Elle n'a qu'une envie découvrir la spécificité de ce monde qui est en face d'elle.

Il y a dans ces exemples deux façons d'aborder l'autre complètement différentes :
- Adrien qui regarde tous les autres lycéens et pense qu'ils sont nuls
- Alice qui est ravie de découvrir chaque être qu'elle rencontre.

Ces deux façons d'appréhender l'autre détermine deux comportements.

Vers qui allez-vous vous diriger le plus facilement ? Vers Adrien ou vers Alice?

Comment accueillez-vous l'autre? Etes-vous plutôt Adrien ou plutôt Alice? Prenez conscience que ce que vous pensez de l'autre va influencer ce que vous allez voir de l'autre. Le regard ou la croyance que vous projetez sur autrui détermine vos relations.


  • Conscience de votre propre relation à vous-même : quel regard posez-vous sur vous-même ? Bienveillant, critique? Est-ce que vous vous accueillez facilement ? Pouvez-vous imaginer devenir votre propre meilleure amie ? Ce que vous désirez trouver dans vos relations, commencez à le faire pour vous-même. Apprenez à cultiver l'indulgence et la bienveillance à votre égard.



  • Conscience de votre relation avec autrui: Quel regard posez-vous sur cette autre personne avec laquelle vous désirez entrer en relation? Vous sentez-vous ouvert ou fermé? Quelles pensées avez-vous à son égard? Qu'aimeriez-vous mettre dans cette relation ? Devenez ce que vous désirez voir grandir dans cette relation. Si vous désirez une relation harmonieuse, laissez surgir l'harmonie en vous. Quelle croyance aimeriez-vous adopter pour vous aider à entrer plus facilement en relation?



Améliorer une relation

Exercice pratique


1- Je me pose en moi-même confortablement. Je laisse ma conscience devenir enveloppante. J'accueille tous mes ressentis, toutes mes émotions et mes pensées sans m'attacher à l'un ou à l'autre. Je les regarde avec bienveillance.

2. Je laisse ma respiration devenir essentiellement abdominale et je ralentis son rythme. Si cela ne crée pas de tensions en moi, j'augmente la durée de mon inspiration jusqu'à 5 secondes et de mon expiration également. J'inspire en conscience tranquillement. Je suis là, présente à tous ce qui se manifeste en moi sans jugement. Et mon coeur bat de plus en plus calme et régulier.

3. Je me détends. Je me laisse aller. Je peux prendre le temps de détendre chaque espace de mon corps avec bienveillance.  

4. Lorsque je suis prête, je laisse ma conscience pénétrer dans mon coeur. Je m'installe confortablement dans mon coeur.

5. Je laisse venir une personne dans mon coeur avec laquelle je souhaite comprendre ou améliorer ma relation.

J'observe comment elle se présente : est-ce qu'elle me regarde? Où est-elle située par rapport à moi : prêt ou loin? ...

J'observe comment je me sens et ce que je pense de cette personne. Ai-je vraiment envie d'améliorer mes relations avec cette personne? Ai-je vraiment envie de l'accueillir?

6. Je peux prendre le temps de communiquer avec cette personne, je lui explique que je fais cet exercice pour mieux la comprendre et améliorer notre relation. Je n'oublie pas que je travaille de l'espace de mon coeur et que de cet espace, c'est le meilleur de moi qui accueille l'autre. Et cela vaut pour les deux personnes. Je peux lui demander : de quoi aurais-tu besoin pour que nos relations soient plus positives? Je cherche aussi de quoi j'aurai besoin pour me sentir bien avec cette personne.  

7. Puis je prends simplement le temps d'inspirer la lumière de mon coeur ou encore la paix ou  la bienveillance pour moi et je l'expire vers l'autre personne. Je continue jusqu'à sentir que la relation est pacifée, que la lumière nous enveloppe tous les deux.

Je peux recommencer cet exercice autant de fois que je le veux toujours avec bienveillance pour moi et pour la personne avec laquelle je souhaite travailler.  


La communication coeur à coeur

La communication coeur à coeur est un beau cadeau à s'offrir en couple dans le but d'échanger, de partager, de mieux se connaître et grandir ensemble. Cette communication demande d'être vraiment avec l'autre et d'avoir envie d'accueillir l'autre sans jugement et en toute bienveillance.

Elle demande certaines qualités :
- De savoir ouvrir son coeur. Pour se faire vous pouvez, pour vous aider, prendre un temps chacun pour venir respirer un air doux et apaisant dans votre coeur jusqu'à vous y sentir bien.

- Savoir se relier coeur à coeur pour commencer. Pour en savoir plus lire la connexion énergétique. Je vous conseille de réserver au moins 5 minutes à cette façon de se relier à l'autre. Rien que ce premier exercice fait du bien et permet de communiquer en se sentant vraiment ensemble.

- Ecouter d'une manière empathique. Je vous conseille de recevoir ce qu'exprime l'autre en étant centré avec bienveillance sur ce qu'il dit et vit. Pour vous aider chercher ce qu'il ressent plutôt que d'interpréter ou juger ce qu'il dit. Ne prenez pas ce que l'autre exprime contre vous, juste accueillez.

- S'exprimer à l'aide de la communication non violente qui priviligie le langage "je". Pour plus d'information, lire l'article pratique de la communication non violente.

- Etre sincère et honnête

- Etre dans le respect de soi et de l'autre.

- Avoir le courage d'exprimer vaiment ce qui est important pour soi. Par exemple, nous pouvons avoir peur de ce que l'autre va en penser. Vous pouvez alors l'exprimer et l'autre peut avec bienveillance vous rassurer.

catherine-amberny


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://plus.google.com/u/0/+SandraDeloris http://sciences-occultes.forumactif.com
 
[Exercice] Exercices de Reiki : Relations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» polynome exercice
» Exercices de méditation
» Exercices à faire avec votre pendule
» Pronominalisation et accord du participe passé
» Sa / Ça ? (quiz)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Sciences Occultes :: 
Les Soins Alternatifs
 :: Le Reiki
-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: