Sciences Occultes
Bonjour,

Merci de vous inscrire sur le forum de Sciences Occultes avant de poster un sujet ou une réponse, cela nous permettra de mieux vous identifier et de connaître vos attentes envers le forum. Pensez à bien remplir votre profil.

Cordialement,
Mercurie


Sciences
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 La Goétie en bref

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Le profil de ce membre:
Invité


Rôle

MessageSujet: La Goétie en bref   Dim 18 Mar - 11:16

La Goétie en bref


Bonjour à tous,

Je poursuis dans mon optique d'enrichissement du forum avec un petit article sur la Goétie.
Encore une fois, je ne suis pas experte, je n'y connais pas grand chose dans ce domaine et, par conséquent, cet article n'est pas de moi.
La source est encore une fois donnée sous forme de lien dans le copyright (voir en bas de  l'article).
Bonne lecture !


Qu'est ce que la Goétie ?


Pour aborder le sujet de la goétie, il importe tout d’abord de clarifier les choses sur ce qu’est la goétie en réalité et ce qu’elle n’est pas. Tout le monde est d’accord sur le fait que la goétie est une pratique occulte qui relève de la sorcellerie. Mais beaucoup de gens qui ont une certaine connaissance de la littérature occulte associeront la goétie avec le premier traité du Lemegeton, la très célèbre Clavicule du Roi Salomon, qui est, à juste titre ou non, de nos jours, peut-être le plus célèbre des grimoires. En effet, dans le Livre IV  d’Aleister Crowley, toutes les références à la goetie se rapportent à cet ouvrage et à rien d’autre. Cependant, ce premier traité du Lemegeton date du milieu du XVIIe siècle, alors que la goetie provient d’un terme grec ancien. Il y a clairement une certaine distance entre la date du livre et les origines de la goetie.
Cet écart dans le temps est important mais souvent négligé dans l’usage populaire, et même parmi de nombreux auteurs modernes. Il n’est pas rare d’entendre des expressions telles que « démons goétiques » ou même « goetiques » pour désigner les esprits évoqués dans ce grimoire. Cette utilisation du mot goétie est inexacte à plus d’un égard. Dans les langues européennes le mage ou le magicien sont des mots qui dérivent de la magie. Il s’agit de la personne qui pratique cet art. En revanche, la goetie est un terme qui dérive d’un mot ancien désignant une personne. Il s’agit d’un cas assez unique où on prend le nom de l’artiste au lieu du nom de son art. Cette personne est appelée un « passe ». Il s’agit donc concrètement d’un passeur pour conduire les défunts vers le monde des morts. En bref, la goetie est liée en premier lieu à l’identité de l’opérateur, et secondairement à la nature de son art. Quoi qu’il en soit, personne n’est dupe, la Goétie est avant tout une magie incantatoire de type magie noire et elle doit son nom à quelques néo-platoniciens parmi lesquels figuraient Porphyre, Jamblique, Julien, etc…


Origine de la Goétie


C’est depuis l’aube des temps anciens qu’elle existe, ses origines remontent à l’antiquité grecque et sont entachées de zones d’ombres. Quoi de plus naturel pour une pratique occulte !
Sur le plan étymologique, la Goétie provient du latin (médiéval) Goetia qui est lui-même issu du grec ancien et dont la signification est « hurlement ». Le mot ‘go’ se rapporte à des termes décrivant l’acte de se lamenter lors des rites funéraires; le hurlement lugubre est considéré comme une voix magique. Ces tonalités magiques peuvent guider le défunt vers les bas-fonds de l’enfer et également amplifier la mort pour s’assurer que le trépas est bien définitif. Ce mot est la racine étymologique du mot goétie et sa définition marque le rapport étroit qui existe entre la goétie et la nécromancie, qui est parfois considérée comme « magie noire ». En fait, bien des signes mettent en évidence que la Goétie se situe radicalement à l’opposé de la Théurgie.
Les auteurs de Cornelius Agrippa à Mathers et Waite utilisent le mot goétie dans la plupart de leurs ouvrages, en particulier les plus sombres. Mais ils l’utilisent seulement dans le sens qui lui est donné dans La Clavicule de Salomon, ce qui a éclipsé la longue association du terme avec la prétendue « magie noire » en général, autrement dit l’« évocation du démon ».

Pour les uns, le principe même de la Goétie repose sur l’invocation des démons tandis que pour d’autres, elle fait plutôt appel à la puissance des forces telluriques et négatives. Pour Agrippa, les associations négatives du mot « goetia » remontent au-delà de la période médiévale : dans l’antiquité classique. Donc, on peut dire que « goetia » est un mot très ancien concernant la magie noire. Mais dans son utilisation grecque, la magie était un terme dérivé d’une racine persane alors que « goetia » était déjà présent dans la langue grecque. Dans l’histoire de la Magie occidentale, non seulement la goetie est venue en premier, mais elle possédait un caractère qui la distingue des nombreuses autres formes ultérieures. Dans sa forme originale la goetie ne comportait pas la même vision du monde ni les hypothèses que la magie engloba plus tard. Pour être plus précis, les différences portent sur la vision du monde que l’on appelle la religion primitive, par opposition aux formes plus civilisées qui sont apparues ultérieurement.


Pratique de la Goétie


C’est à la faveur d’une nuit particulièrement obscure qu’elle se prépare. C’est bien souvent dans des cavernes, des souterrains ou quelquefois aux abords de tombeaux qu’elle se pratique par le biais de rituels sataniques.

À l’époque elle était parfois accompagnée du sacrifice d’un animal ou pire, de celui d’un enfant. Cette évocation incantatoire des esprits maléfiques, voire pire, des puissances démoniaques infernales se déroule sous la houlette du mage noire. Le but de ce rituel constellé d’offrandes symboliques est de contrôler un démon afin de lui faire exécuter toutes sortes de basses besognes. Il peut s’agir d’assouvir un désir de vengeance, un besoin d’argent, d’amour ou de pouvoir…

Un mage noir cupide et inexpérimenté peut être manipulé aussi bien par des entités négatives que par des esprits maléfiques. Celui-ci se retrouve alors sans défense et expose involontairement sa famille aux pires dangers. De là à dire que la Goétie est une pratique sulfureuse, il n’y a qu’un pas…


Source (cliquez)
Revenir en haut Aller en bas

♕ Examinateur

avatar
Le profil de ce membre:
✮ Expérience : 100%
✮ Art Pratiquer : magie théurgique, druidisme, prêtrise
✮ Année(s) de Pratique : 20ans en pro plus 12ans en amateur
✮ Croyances / Religion : chrétienne, druidique bouddhiste indouisme soufisme
✮ Planète : Soleil
✮ Élément : feu et éther de l'air

☫ Localisation : Jura terre de la vouivre
☫ Messages : 188
☫ Art Principal : théurgie
☫ Réputation : 28
☫ Points Activités : 754
Masculin Feu
☯ Je souhaite apprendre : à échanger
✮ Mes Trophées : -


Rôle

♔ Rôle
x But sur le Forum: Contribuer
x Présence sur le Forum: 1 / Semaine
x Examinateur des forums:

MessageSujet: Re: La Goétie en bref   Ven 1 Juin - 21:20

Et si nous en reparlions un peu de cette Goétie....

M'intéressant pour une raison personnelle aux Qliphoth, ou kabbale inversée, je parcouru le livre de Thomas Karlsson, et voici ce que dit ce spécialiste de tout cela:

Déjà, situons, le personnage:
ce n'est semble-t-il pas un ignorant loin de là!
Docteur és Histoire des religions à l'Université de Stockholm, (là il doit savoir de quoi il parle!)
et fondateur de l'ordre ésotérique Dragon Rouge (sans doute là un peu d'égo !) mais c'est juste un avis personnel!

Thomas Karlsson à choisi, pour aborder cette branche de la spiritualité connue sous l'appellation de "voie de la main gauche", un courant décrié et trop facilement réduit à des termes fourre-tout comme : le satanisme.
Qliphoth et Magie Goétique, s'applique à décrire les pendants sombres des émanations de l'Arbre de Vie: les Qliphoth.
Karlsson entreprend de réhabiliter le côté obscur en tant que chemin spirituel légitime. En effet, une fois précipité dans la sphère imparfaite de Malkuth, elle-même née corrélativement à la Chute, deux possibilités s'offrent à l'Homme:
Se réconcilier avec DIEU en suivant les préceptes des "forces du Bien", ou choisir de s'enfoncer plus encore dans la voie de l'insoumission, au coeur même des ténèbres du Sitra Ahra, en espérant y découvrir une lumière supérieure.
Car ainsi que l'auteur le précise, le Mal métaphysique, celui qui caractérise l'Autre Côté, n'est pas le "mal gris" de la malfaisance ordinaire, mais constitue au contraire le point de départ de l'exploration spirituelle de l'Ombre qui, dès lors qu'on cesse de la refouler et qu'on accepte de l'affronter, peut se métamorphoser en une puissance créatrice et remplir ainsi la promesse faite par Lucifer: "vous serez semblables à des Dieux"........
+Exorciste39
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Le profil de ce membre:
Invité


Rôle

MessageSujet: Re: La Goétie en bref   Dim 3 Juin - 1:48

Ayant été initié à la Goetie et en me basant juste sur ta réponse Exor, je suis à la fois d'accord et opposé à ce point de vue. La Goetie est un art complexe, loin d'être aussi "noire" qu'on aime lui faire porter, car comme la théurgie, c'est un travail avec des égrégore dit "divin", en prenant le principe de la dualité, il est à la "l'opposé" et la complémentarité de la Théurgie. Oui, nous sommes à une époque où nous refoulons nos plus "sombre" côté, faisant que cette pratique se perd pour une soit-disant "évolution spirituel", mais de mon point de vue, une "évolution" ne se produit pas à un seul extrême. Donc, non, de mon point de vue d'ancien initié Goete, il n'y a pas deux choix, mais plutôt "trois", oui, tu as les deux extrême, tu peux t'épanouir sur une fois unique, mais l'extrême ne cause que désastre. Ensuite, tu as le choix de suivre un certain équilibre, c'est la première chose qu'on m'a apprise sur cette voie, avant de prendre ce chemin, mes enseignements m'ont appris que je peux ne pas choisir une voie unique, mais apprendre à connaître les deux voies, bien que mes enseignements de l'époque ne pouvaient m'apprendre que cette voie.

Oui, c'est une route qui se forge dans "l'ombre", un chemin particulier qu'on explore. Oui, c'est une voix de la main gauche. Mais j'aimerais préciser que le vrai goéte (passé ou moderne) sait qu'il n'y a pas que cette voie, qu'il atteindra un jour une limite sur ce chemin, qu'il risque de se consumer un jour, comme le théurge en est conscient aussi. Malgré son choix, il respecte l'autre chemin, il apprend à le connaître, pas aussi bien que celui qui le parcours, mais assez pour conserver un équilibre. Certes, il travaille avec des énergies sauvages, mais il n'en ai pas son esclave, il connaît les paroles qui soumettent les "démons", il est aussi exorciste, il peut chasser le "mal" que ce soit avec le "mal" ou le "bien". Il connaît les paroles divine, le goete accomplit pourrait vouer sa vie à l'église aussi, car il est aussi croyant que celui qui est né avec les enseignements catholique. Et jamais il ne doit perdre cela de vu, car c'est la marque de l'équilibre qu'il maintient
Revenir en haut Aller en bas

♕ Examinateur

avatar
Le profil de ce membre:
✮ Expérience : 100%
✮ Art Pratiquer : magie théurgique, druidisme, prêtrise
✮ Année(s) de Pratique : 20ans en pro plus 12ans en amateur
✮ Croyances / Religion : chrétienne, druidique bouddhiste indouisme soufisme
✮ Planète : Soleil
✮ Élément : feu et éther de l'air

☫ Localisation : Jura terre de la vouivre
☫ Messages : 188
☫ Art Principal : théurgie
☫ Réputation : 28
☫ Points Activités : 754
Masculin Feu
☯ Je souhaite apprendre : à échanger
✮ Mes Trophées : -


Rôle

♔ Rôle
x But sur le Forum: Contribuer
x Présence sur le Forum: 1 / Semaine
x Examinateur des forums:

MessageSujet: Re: La Goétie en bref   Dim 3 Juin - 20:46

Bonsoir DDS,

Tu as parfaitement raison, il y a 3 voies si tu veux (mais un jour il te faudra en choisir une et l'étudier à fond).
Mais sais-tu ce qu'est un homme (ou une femme d'ailleurs), qui reste dans l'équilibre??
C'est ni plus ni moins qu'un Maître Spirituel, il peut travailler avec l'un et l'autre car , il ne doit plus rien à personne. Ni à l'Ombre, ni à la Lumière. Il est réalisé!!!!
IL EST tout simplement...
Mais pour parvenir à cela, que d'épreuves... oui, il faut t'avoir exploré sur tous tes aspects, et avoir su tout régler!
C'est un travail qui demande de très grandes années de pratique, assidues, et non quelque temps de semi-pratique comme tout ceux qui ne savent pas trop où aller!

Après que tes pratiques t'amènent elles aussi, sur cette compréhension, c'est bien, mais, l'équilibre, c'est :
pas de haine, pas de colère, pas de doute etc...

+Exorciste39

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le profil de ce membre:
Contenu sponsorisé


Rôle

MessageSujet: Re: La Goétie en bref   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Goétie en bref
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bref, j'enseigne pour ma première fois
» 6ème : cherche conte très bref
» Le "bref de Saint-Antoine"
» récit bref sur Louis XIV ou Versailles
» Trouble psychotique bref - Définition - DSM-IV

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Sciences Occultes :: 
Voyances & Divinations
 :: La Goétie
-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: